avril 3, 2021 Par PDI 0

Retour sur la sortie du MacBook pro en 2010

Une chose est sûre avec Apple, on commence à connaître leurs habitudes. En effet, chaque année Apple nous propose toujours un petit changement lorsqu’une gamme d’ordinateur portable arrive sur le marché. Mais quelques fois, il est difficile de savoir sur quel nouveau terrain Apple essaye de nous emmener. Le MacBook pro de 2010 ne dérogeait pas à la règle.
Petit retour 11 ans en arrière.

Fini le Core Duo, la société californienne optait pour les Core i5 à 2,4 et 2,53 GHz et le i7 à 2,66 GHz.
Quels avantages ? 

C’est simple, un Hyper threading qui faisait apparaître quatre processeurs virtuels pour les traitements de tâches et la technologie Turbo Boost.
Parmi les spécificités que possédait ce MacBook pro 2010, il y’avait l’intégration d’une partie graphique. Pas de réel changement à ce niveau-là si ce n’est qu’il possédait toujours une double solution pour l’affichage. 

En effet, ce modèle de la pomme croquée proposait un affichage spécifique pour les performances, et un autre pour l’économie de la batterie. C’est là que le MacBook pro s’est démarqué de son prédécesseur de 2009. Après un test plus que concluant, l’autonomie de la batterie de la version 2010 allait jusqu’à 9 heures, et 4h40 en lecture vidéo. Un exploit à cette époque. Pour cause, une batterie a 77,5 wh et un système d’exploitation Mac OS.

Esthétique


Le MacBook pro reste tel qu’il est avec un design semblable à celui de ses précurseurs qui sont dotés d’un monobloc en aluminium. 

Concernant ses dimensions, on est dans du 2,41 x 36,4 x 24,9 cm.
Pour la charge, Apple proposait un Chargeur de MAcBook 2010 d’alimentation magnétique.
L’appareil possède une double sortie USB, un lecteur et graveur DVD sur le côté et un emplacement dédié à l’insertion d’une carte mémoire.
Bien sûr, il y a toujours le Wi-Fi et le bluetooth pour l’utilisation sans fil.
Concernant le clavier, des touches rétroéclairées plus qu’appréciables y sont installées.

Enfin, pour couronner le tout, un défilement en inertie qui ne peut que nous rappeler l’iPad et l’iPhone.

Écran


La qualité de l’écran atteint une définition de 1440 x 900p avec un rétroéclairage LED.
Mise à part cela, il n’y a pas de grande révolution dans sa globalité.

Conclusion


Le MacBook pro  2010 reste dans la lignée des modèles précédents. Certes, quelques petites nouveautés, mais l’objectif principal d’Apple était avant tout de se positionner face à ses concurrents et être en adéquation avec eux.
Nous retiendrons tout de même que la capacité de longévité de la batterie était une véritable réussite.

Apple is Apple.